jeudi 13 mars 2014

La retraite, c'est bien pour les dépités et les anciens ministres ou...

Comme je fais partie de ces pourris de retraités, après avoir cotisé mon saoul, payant de plus en plus d'impôts sur les revenus et CSG, RDS, et tout et tout, je prends donc note que je me suis bien fait baiser, en cotisant pour une retraite en peau de chagrin, et ce n'est pas vraiment fini, je vous laisse lire ce qui suit pour information.

"Et donc, La France, s'occupera de nos enfants, de nos petits enfants, de nos arrière petits enfants ....
Madame la candidate à la Mairie de Rennes , Madame APPERE, a déclaré à une délégation ..."
 les retraités, ils ont de l'argent , ils peuvent payer"
  ...bien sûr on oubliera d'aller voter, au moins pour cette dame.
Notre seule arme est le transfert...... ou la révolution; Bientôt les bonnets gris dans la rue ......André
"Pourris de retraités"
FAIRE SUIVRE ET NE PAS SE LAISSER FAIRE.... 
Du bon sens quand même ........
La Cour des comptes considère que l'objectif de rattrapage des revenus des retraités par rapport aux actifs est atteint. Elle propose donc dans son dernier rapport une hausse de leur imposition. Revue des mesures proposées et de leurs gains escomptés.. Dans son dernier rapport sur la sécurité sociale, la Cour des comptes préconise de faire davantage participer les retraités à la solidarité nationale.
D'après la Cour des comptes, les différentes niches fiscales et sociales qui s'appliquent aux retraités représenteraient *un manque à gagner de 12 milliards d'euros pour l'État et la sécurité sociale*.
Or, les revenus des têtes blanches sont désormais légèrement plus élevés que ceux des actifs, et leur patrimoine beaucoup plus. Selon le président de la Cour Didier Migaud , "*les retraités sont dans une situation financière plus favorable que les actifs*, *notamment les jeunes*." Et l'objectif de ces avantages, qui était de réduire l'écart avec les actifs "est atteint."
Revue des mesures préconisées par la Cour des comptes :
- Supprimer progressivement *l'abattement de 10% *alors qu'ils n'ont plus de frais professionnels (gain de *2,7 milliards d'euros*).
- Supprimer progressivement *l'exonération des majorations de pensions pour les parents de 3 enfants* (gain de *800 millions d'euros*).
- Aligner le taux de CSG appliqué aux pensions de retraite sur celui des actifs*.
Ce qui soumettrait les 7,9 millions (49%) de retraités aujourd'hui assujettis à une CSG de 6,6% à un taux de 7,5% (gain de *1,2 milliard d'euros*).
Les 585.000 particuliers employeurs de 70 ans et plus qui bénéficient d'une *exonération de cotisations patronales*, se la verraient supprimée (gain escompté de *380 millions d'euros*). *C'est vrai qu'un chirurgien, ou ingénieur, ou pilote d'avion en retraite est en situation plus favorable qu'un jeune actif qui bosse à la poste.....Voilà bien une injustice de taille*.
*Autre injustice , on a plus de patrimoine à 70 ans qu'à 30 ans.... c'est dingue non ?*
C'est vrai aussi que les honteux retraités qui ont connu l'époque travailler plus pour gagner plus,( 48h hebdo et 3 puis 4 semaines de congés) et préparé leur retraite en économisant, sont has been en regard des 35h , 5 semaines de congés et RTT.
Mais c'est vrai aussi qu'il faut éviter de parler :
Des sénateurs
Des députés
Des ministres qui ont la retraite, à vie, après 8 mois de ministère
Des effectifs pléthoriques de ministres, de sénateurs, de députés et de fonctionnaires de l’administration territoriale de la France : régions, départements, arrondissements, cantons, inter-communalité et communes.... sans parler de l'administration Européenne....
Des régimes spéciaux 
De ceux qui partent à 50 ans et ceux qui partent à 65 ans
De ceux qui partent avec 75% du salaire des 6 derniers mois, alors que d'autres partent avec 50 % du salaire moyen des 25 dernières années . 
Des retraités de la SNCF dont le premier euro n'est pas financé autrement que par le privé.
Des députés européens qui ne paient pas un centime de CSG
Et…des présidents de la république en retraite (Giscard , Chirac, Sarkozy et bientôt un quatrième : Hollande)
Des journaleux chouchoutés par le pouvoir en place.
Ceux qui ne paient rien et reçoivent tout..
Et puis , il faut bien payer les RSA, CMU et tous les assistés venus d'ailleurs,*alors tout est bon pour trouver des coupables .
Au passage ils sont loin d'expliquer les 12 ou 17 milliards du trou de la sécu (même pas foutus de savoir combien). D'une part il n'y a pas de déficit, d'autre part si l'Etat payait la cotisation de ses fonctionnaires, nous serions "haut la main" en positif !
Bon courage pour l'avenir
Sont-ils devenu fous ? combien de temps les Français vont laisser faire cela ?
Le ridicule absolu. 
     
Si vous êtes d'accord avec ceci, transférez aux "pourris de retraités"

4 commentaires:

  1. La disparité chez les retraités est telle que je ne vois pas comment on peut mettre tout le monde dans le même sac. Mes parents ont trimé toute leur vie sur leur lopin de terre et touchent une misère, c'en est indécent, quant à moi avec ma "carrière" faite d'intérim et de CDD à perpet, je ne compte pas sur la retraite pour partir en croisière comme certains petits veinards. D'ailleurs comme beaucoup d'autres je vais peut-être passer l'arme à gauche avant même de toucher un kopeck, comme ça c'est réglé! Mais non je ne suis pas pessimiste.

    RépondreSupprimer
  2. Avé Jef !
    J'ai la mémoire qui flanche ou Migault est (parait-il) socialiste ???
    On est en plein délire.
    Bises
    Béa et Lucien

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Je vous signale mon article de février 2013 sur le site de l'Ifrap "Les retraités sont-ils des privilégiés?", où j'ai été le seul (et je le reste encore actuellement) à avoir contesté et critiqué techniquement la plupart des conclusions largement erronées de la Cour des Comptes que vous rapportez dans votre Blog et qui s'apparentent à de la désinformation d'autant plus grave qu'elle est publique et officielle.

    Cordialement: Thierry BENNE

    RépondreSupprimer
  4. que nos enarques ou décideurs politiques emploient leurs temps à créer de la richesse vive notre pays plutôt que fabriquer des générations d'assistés et "racketter" ceux qui TRAVAILLENT, ou les retraités considérés commes pressurables et malléables.

    RépondreSupprimer