samedi 11 décembre 2010

Rien ne vous a choqué dans les médias, ces derniers jours..?

Des flics en uniforme qui se réunissent sur leurs heures de travail pour contester une décision de justice à l'encontre de quelques uns des leurs qui les ont déshonorés par leur attitude, et un ministre fervent supporter de cinq pieds cinq pouces (1.65m), je veux parler de Brice d'Auvergne qui trouve les décisions de justice trop disproportionnées, je pèse ses mots, qui fait fi de la justice, et découvre ainsi, pour le commun des mortels, ses bas instincts. Qu'il ne devienne jamais un édile d'Auvergne, ce natif de Neuilly sur Seine ! Et que les flics représentants de la loi commencent à la respecter, donc être irréprochables dans leurs actions, et redeviennent des gardiens de la paix.
Ajouter une légende

Même à Vichy, je ne suis pas du tout sûr qu'ils en veuillent. Tiens je fais comme cinq pieds cinq pouces, j'utilise le subjonctif. La langue française, ça s'apprend à l'école primaire, après  c'est foutu. Alors si on a préféré regarder Thierry la Fronde, ou bien Patrick Sabatier et encore Dorothée, on est foutu. N'est ce pas ? Et ce n'est pas à 55 ans qu'on commence à apprécier Louis Ferdinand Céline, et inviter Fabrice Lucchini pour en parler. Il faut le faire plutôt, pour devenir un intellectuel, mais quand on a pas une rolex, on a raté sa vie nous a dit un autre intellectuel. Quoiqu'il n'y a pas d'âge pour découvrir la littérature et Carla Bruti. A ce sujet, ils voulaient la garder pour eux en Inde, ils auraient pu avec cinq pieds et peu de pouces en plus, ça ne nous aurait pas gênés.

            
Connaissez-vous ce nouveau délit suédois, le sexe par surprise, le sexe dont la femme décide toute seule. Et oui, c'est du viol dans la législation suédoise, heureusement seulement 10 % des hommes poursuivis sont condamnés ? Heureux Julien Assanges, le fondateur de wikileaks, qui va bénéficier de ces lois avantageuses pour les États-Unis, gros pourvoyeurs de dollars en Suède, voir Volvo et Nokia, les exemples de la retraite à je ne sais plus quel âge, mais largement au delà des 60 ans, et qui ne veulent pas (les Etats Unis) que leurs informations soi-disant secrètes soient divulguées.

Bonne soirée et bon week end déjà à moitié fini !

mardi 7 décembre 2010

Juste une petite idée.

Cette année le télécon a rapporté 85 millions d'euros de promesses de don. Le gronavion de Nico premier à coûté 170 millions d'euros, cherchez l'erreur ! Et en plus pour son week end en Inde, il n'a obtenu que des prévisions de contrat. Même pas un contrat tout seul, seulement des promesses comme pour le télécon. Bon, Bannier a conservé ses cadeaux, mais pas les assurances vie, et l'île d'Arros, c'est déjà pas si mal, pour un dandy qui drague les vieilles dames riches.
Tout va mal, et ça dure.

vendredi 3 décembre 2010

Demander une fellation à Rachida...

pardon, une inflation de pénis, ça peut coûter 100 euros, trop cher. Et même pas faite, c'est de l'escroquerie, n'est-ce pas ?
Le Tribunal correctionnel de Valence a condamné un pauvre type, qui avait simplement par mail, demandé à l'ancienne pouf de NicoNaboléon, de lui faire subir une inflation, a été condamné par un tribunal de Valence, dans la Drôme, à 100 euros d'amende. Très cher pour un truc qu'il pouvait se faire faire à 10 euros par des filles beaucoup plus jolies, et moins pointilleuses.
Heureusement que Georges Brassens est mort, sinon il aurait pu en écrire une superbe chanson.
Et qu'on ne vienne pas m'emmerder avec ma prose de "Molière", du "Bourgeois gentilhomme", pour ségrégation raciale,  je rigolerais trop, peut-être jaune, mais surement trop.
Le vieux con qui ne relève pas encore de l'hôpital psychiatrique, quoique !

mardi 30 novembre 2010

Mes aventures dans le "triangle de la Burle"

Je vois à vos regards sceptiques que vous ne savez pas du tout de quoi je parle.
Et pourtant, ce n'est pas complétement une légende, mais un peu quand même. Ce triangle sur la carte, se trouve dans les Cévennes entre Le Puy en Velay, le Mont Mézenc (1700 et quelques mètres, que j'ai gravi jusqu'au sommet quand j'étais enfant), et le massif du Pilat.
Alors, voilà la petite anecdote qui vient de m'arriver dans ce si joli coin de France, où il faut être né pour habiter. J'avais pour habitude de dire qu'en période de canicule, on pouvait dormir la fenêtre ouverte, la nuit du 31 juillet au 1er août.
Je me rendais jeudi dernier, à la Chaise Dieu, pour l'enterrement d'un grand ami, dont je vous parlerais un jour sur ce blog. L'enterrement avait lieu le vendredi à 10 H 30, donc pas de souci, même un peu d'avance. On sait s'organiser quand il y a des conditions incertaines sur nos belles routes de France. Tout était prévu, je devais coucher à Chomelix, à 20 kms de la Chaise Dieu, donc aucun problème. Seulement et depuis 46 ans que je conduis une automobile, il ne m'était jamais arrivé pareille mésaventure, je me suis retrouvé coincé par un camion qui glissait sur un pont enneigé, et je n'ai jamais pu repartir après coup, trop de pente enneigée. 16 h 30, pas de quoi paniquer, surtout qu'il y avait de la circulation sur cette route qui mène au Puy en Velay, mais pas de DDE. Au bout d'une demie heure, je me résous à téléphoner avec mon téléphone portable à mon gendre qui habite à 25 kms, et je gare comme je peux la voiture. Il vient me chercher, nous en profitons pour dépanner une ou deux automobiles coincées comme nous, nous mangeons et couchons chez lui au sec, et au chaud, mais nous avions abandonné la voiture pour la première fois de ma vie de touriste impénitent. Le lendemain matin debout dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne (c'était le cas), merci Victor Hugo, nous repartîmes vers la Chaise Dieu où la messe fut dite. Bon, jusque là tout allait à peu près bien, bien que nous ayons emmerdés un peu de gens. Mais il fallait à tout prix récupérer la voiture dans le triangle, et rentrer dans la région lyonnaise pour l'enterrement dans un joli petit cimetière du coin.
Alors, on a encore utilisé de  bonnes volontés, pour aller chercher dans une grande surface, à le Puy en Velay, des chaînes pour équiper la voiture, avant de se faire ramener au point où tout avait commencé. La burle s'était un peu calmé, la route était blanche, mais miracle, en arrivant au Chambon, il y avait du noir sur la route suffisamment déneigée et nous avons pu repartir avec encore de la neige, mais plus de blocage jusqu'à Saint Étienne et l'autoroute. Ouf !!! Et un achat de chaînes pour rien.



dimanche 21 novembre 2010

Pour mes aficionados

Quand Windows 1.0, le premier, est né c'est à dire il y a 25 ans, j'avais tout juste 39 ans, et ne doutait pas un seul instant de mon avenir.
Chef d'entreprise, et une belle voiture neuve (Renault R 25 diesel qui parlait, comme certains ministres de Mitterrand,  je crois), j'avais tout l'avenir devant moi, et ma solution informatique n'était pas de Bill Gates, mais de Digital, avec des logiciels de compta  et de gestion paie et facturation CEGID. VAX pour faire plaisir à Pipolin. A cette période, l'informatique c'était pour le boulot, pas pour les loisirs, je ne connaissais qu'une chose, c'était la réussite sociale et financière, tant pis pour le reste. Il faut vous dire que Jean Michel Aulas, non plus ne se doutait pas de sa réussite (Patron de l'OL, président de Cegid, un peu édile lyonnais, et beaucoup plus riche que moi, venait de lancer sa petite entreprise en 1984, donc vieille d'un an), et pourtant n'écoutant que mon expert comptable, je ne voulais pas d'autre informatique, au temps du minitel.
Ca ne nous rajeunit pas, mais tant pis, maintenant je frappe avec mes gros doigts sur Mac (toujours pas de windows) dans mon environnement. Ah! si, mon fils m'a installé sur mon I.Mac, une partition sous windows 98, mais je ne m'en sers que pour les applications qui ne veulent pas fonctionner avec les graphismes de Mac. Le GPS, et le signaleur de radar qui suivent à 98 % Bill Gates.
Bon tout ça pour vous dire que j'ai eu 64 ans hier que c'est révolu maintenant, et que je suis à la retraite depuis l'âge de 60 ans. Je m'attends à ce que le petit Nico me rappelle pour le boulot, mais il va falloir qu'il se dépêche, encore 3 ans et j'aurais 67 ans.
Enfin c'est drôle que Windows soit sorti il y a juste 25 ans le 20 novembre 1985, et qu'avant, à part Mac, personne n'avait droit à l'informatique de base, mais ce n'était pas à la portée de tout un chacun à cause du prix élevé.
Ne croyez pas que je vais vous dévoiler ma vie privée tous les jours, il y a beaucoup trop d'informations qui attirent mon attention de retraité révolté. Et encore, je ne vous ai pas dit que le pape accepte la capote en cas de viol.

mardi 16 novembre 2010

Un peu de poésie pour les amateurs, et un peu de pub pour mon beau-frère

Connaissez-vous ce poème de Stéphane Mallarmé :
         " Ses purs ongles très haut dédiant leur onyx,
            L'Angoisse ce minuit, soutient, lampadophore,
            Maint rêve vespéral brûlé par le Phénix
            Que ne recueille pas de cinéraire amphore
            Sur les crédences, au salon vide : nul ptyx,
            Aboli bibelot d'inanité sonore,
            (Car le Maître est allé puiser des pleurs au Styx
            Avec ce seul objet dont le Néant s'honore.)
            Mais proche la croisée au nord vacante, un or
            Agonise selon peut-être le décor
            Des licornes ruant du feu contre une nixe,
            Elle, défunte nue en le miroir, encor
            Que, dans l'oubli fermé par le cadre, se fixe
            De scintillations sitôt le septuor."

Auteur d'une œuvre poétique ambitieuse et difficile, Stéphane Mallarmé a été l'initiateur, dans la seconde moitié du XIXe siècle, d'un renouveau de la poésie dont l'influence se mesure encore aujourd'hui. Merci à Wikipedia.

Pourquoi, je vous parle de tout ça me direz-vous ?
Tout simplement parce que aboli-bibelot c'est la boutique sur Internet de mon beau-frère et qu'il vend de très bons et beaux produits. Allez voir sur http://www.aboli-bibelot.com, et vous m'en direz des nouvelles ou plutôt laissez-vous tenter par les parfums d'ambiance (d'après un autre poème de Mallarmé, aussi : "le bel aujourd'hui") ou autres objets pour manger ou offrir à choisir sur le site.






lundi 15 novembre 2010

Quand il travaille le petit !

Quand il travaille le dimanche, au lieu d'aller au Cap Nègre, ou au Maroc, il nous le fait savoir. Quand un fainéant  se met au travail, ça se voit.
Surtout, on ne change pas une équipe qui perd. c'est la méthode Domenech qui a si bien marché au mondial de foot en Afrique du Sud. C'est la révolution, 360 °, et on retourne au même point. Alors on prend les mêmes et on recommence les mêmes erreurs, la continuité dans la défaite, et pendant ce temps là c'est nous qui allons continuer à souffrir des différentes frasques de tout petit premier (j'aimerais dire tout petit dernier). (Je signale à mes lecteurs que ce n'est pas tant par sa taille mais par sa vision rétrécie qu'il est tout petit, et que Guy Bedos est un grand bonhomme).
Aujourd'hui, lundi, on écoute sur toutes les chaînes, on écoute toujours le même langage, des conneries pour le bon peuple franchouillard. C'est comme d'habitude, la radio, la télé, le nouvel obs, libé, marianne et consorts, enfin tous les médias de gauche ou du centre se concertent. Et de la concertation ne sort rien. Ca me rappelle Coluche, et ses gens informés qui causent alors qu'il ne se passe rien.
Ah ! Si ! Les vieux cons comme moi, vont bientôt être obligés de pourvoir à une assurance pour la dépendance. Il ne fait pas bon devenir vieux sous Sarkonnerie.

lundi 25 octobre 2010

réflexions après manger

Qui ne connaît pas le sexe et les fesses de Depardieu avant d'avoir 50 ans, en France, ne connaît pas la télévision.
Et ce con veut nous expliquer pourquoi la grève est malvenue alors que le nabot fait tout pour satisfaire ses pseudos amis du cac 40.
Desproges lui a convaincu la maladie de le laisser entrer dans l'histoire, mais le bon Depardieu n'a pas tout compris, et comme son compagnon dans les Valseuses : Patrick Dewaere qui a eu le bon goût de se trucider avant de devenir vieux con, il finira comme un miséreux (ou misérable) qu'il a toujours été. Je préfère nettement Michel Bouquet qui lui, est un vrai acteur.

dimanche 24 octobre 2010

Revue de presque

Aujourd'hui, Céline Dion a accouché de jumeaux dont elle a trouvé la semence dans le congélateur. Dire qu'il y en a qui y mettent les bébés après mais pas avant, on lit ça dans les journaux. Où est la vérité, dans le vin : in vino veritas.

Tsar Connerie a été à Montreux (en Suisse)  pour le sommet des Franco folies, chercher sa nouvelle montre, la même que Usain Bolt, et Diego Maradona. La marque, Hublot, allez vous renseigner, c'est la nouvelle montre qui monte en Championnat (officiel aux championnat du monde de foot où la France a brillé par son absence).

Thomas Muster, l'autrichien, ancien vainqueur de Roland Garros, reprend le circuit ATP à 43 ans. Comme Michael Shumacher qui a fini 4 eme en Corée, sous la pluie : Quel grand champion !

Le nabot est désormais en dessous de 30 %, toujours en perte de vitesse, vivement 2012. Et comme il n'y a pas 30 % de gens très riches en France, il y a encore beaucoup d'enfumés ou de c..s qui croient encore en lui, c'est grève docteur ! Merci Ségaline pour le soufflage.

Georges Fréche est mort. L'ancien maire de Montpellier, et président du conseil régional a perdu la vie à 72 ans d'un arrêt cardiaque. Je suis tout simplement triste pour mes amis du Languedoc Roussillon qui ont beaucoup cru en lui, plutôt qu'aux parisiens de la rue de Solférino. Et vous allez voir que la maire de Lille va lui offrir un hommage, maintenant qu'elle ne l'aura plus contre elle. D'ailleurs ça n'a pas loupé, je rajoute : "La première secrétaire du PS rend hommage à «un grand élu visionnaire et bâtisseur dont le nom restera à jamais lié à Montpellier et à sa région». «Je fais part de mes pensées les plus chaleureuses à sa famille, ses proches et à ses amis politiques» et j'espère qu'il aura sa statue aux cotés de Lénine et De Gaulle.

Roger Federer vient de remporter son 64 eme titre à Stockholm ! Extraordinaire, non !

Le Paris Dakar devrait être rebaptisé, le rallye des has been et des vieux ...., puisqu'il ne se court plus en Afrique. Dommage pour Thierry Sabine, et le palois Balavoine, que j'aimais bien.

La palme des lapsus est en route au gouvernement. La première à dégainer Rachida qui a fait des pipes tellement souvent qu'elle ne sait plus parler d'argent sauf pour dire fellation au lieu d'inflation.
Juste derrière, Hortefeux avec ses empreintes génitales (au lieu de digitales), il faut croire que dans ce gouvernement le sexe est toujours très présent.
Le petit dernier, Hervé Morin, ministre de la guerre,  qui parle de la guerre en Afghanistan, n'est pas mieux qui répondant à une judicieuse question (la guerre là bas, n'est pas apprécié par beaucoup de français), dit qu'il est difficile de convaincre des "cons". Et tout ces gens ont la prétention de gouverner la France. Quelle déchéance !

jeudi 7 octobre 2010

Mémoire, quand tu nous fait défaut.

Colette Renard est décédée il y a deux jours, elle chantait dans les temps, des succès comme "Prosper", ou "Marseille, tais-toi Marseille" et bien d'autres chansons à texte, et je m'étais persuadé qu'elle avait chanté "les femmes à lunettes". Alors hier j'ai cherché dans mes souvenirs et sur Deezer, rien mais rien de tout cela.

Et puis aujourd'hui, une illumination, ce n'était pas Colette Renard mais Colette Deréal qui avait chanté "En avant les femmes à lunettes" et aussi "Ne joue pas avec mon cœur". J'aurai dû m'en souvenir, elle vivait à la Turbie au dessus de Nice, Ségolin appréciera, les tubes des années avant le yé yé, je suis sûr que dans mes vieux lecteurs, il y en a qui apprécieront et d'autres qui auront entendu "Ne joue pas" par Dalida, une chanson de Jean Constantin, si j'ai bonne mémoire. C'était à l'époque où Jauni Allité chantait faux "Tutti Fruitti", et "24 000 baisers", son premier 45 T, et les Chaussettes Noires reprenaient les classiques américains. Je vous parle des années 60, pour ceux qui n'ont pas encore compris. J'avais 20 ans, il y a bien longtemps, et Radio Andorre émettait en clair le soir, et y avait pas encore de hit-parades ni de star ac pour les enfants que nous étions. Pour les puristes et les gens du sud : aqui radio andorra, emi sola del prim de plato de andorra





Comme je me suis aperçu que j'avais complètement oublié Colette Renard, je vous mets une vidéo que l'on n'a pas entendu à la télé.

samedi 25 septembre 2010

La retraite à 60 ans.

Tous ceux qui ont obtenu en  1982, 1983, la retraite à 60 ans avec 37,5 années de cotisations ont maintenant 80 ans ou plus pour ceux qui restent en vie, et sont très égoïstes, ils n'en veulent pas pour les autres, et continuent à voter Sarkozy, alors que c'est sous la présidence de Mitterrand qu'ils ont obtenu cet avantage.
Référez vous à l'article du "Monde" de ce jour pour confirmation.

vendredi 24 septembre 2010

Rien à dire, ou plutôt trop à dire.

Le pouvoir en place se fout de notre gueule, et nous applaudissons.
La dernière, ce pouvoir savait d'avance le nombre de manifestants (avant le démarrage des manifestations), hier contre les retraites et pour le pouvoir d'achat des français de souche (pas les roms ou les maghrébins ou bien les blacks), et Fillon à l'initiative de la dernière réforme des retraites sous Balladur reprend son même couplet désuet. Quand on sait qu'en Allemagne, il ne faut que 35 ans de cotisations pour avoir droit à la retraite, on se demande de qui on se fout (ou alors on le sait très bien). Mitterrand avait retenu 37,5 années de cotisations,  bien loin maintenant. Il ne faut pas oublier que les retraites ne sont qu'un salaire différé que l'on paie chaque mois, mais les entreprises paient maintenant plus leurs actionnaires que leurs salariés, et l'argent empoché a été utilisé à d'autres choses, comme payer Tapie, qui lui n'a jamais travaillé dans une usine, mais a su se servir des médias, et des syndics. Et je ne parle même pas du chômage des plus de 50 ans.
Quant à la meilleure première dame de France, sur RMC, c'est Danielle Mitterrand qui a été plébiscité.
Et oui, depuis que Val exerce sur France Inter, je n'écoute plus cette radio, je préfère les grandes gueules le matin. Au moins ça me fait sourire, en voiture.
Alors je me tais car je risque de devenir grossier, et ce n'est pas obligatoirement dans mes habitudes, mais j'attends la révolution et comme Ségolène, je pense à Louis XVI qui fermait ses volets pour ne pas entendre le peuple gronder.
Salut et Fraternité.

lundi 23 août 2010

Une fois n'est pas coutume.

Une journée de vacances en Haute-Loire ! Avec les enfants, les petits enfants, tout ça, les neveux et nièces pour l'anniversaire de mon fils.
Départ le matin de la maison, pour un super buffet à Craponne sur Arzon, puis après midi, le lac de Malaguet, où la chienne Chita s'en est donné à cœur-joie dans l'eau.

Il faut vous dire que j'ai acheté un hamac pour chien, et qu'elle a pu profiter de la douceur de la Jaguar, dans les virages.
De chez moi, direction Privas, le col de l'Escrinet, la route vers Mézilhac (près d'Entraigues sur Volane, pays de Jean Ferrat) la Champ Raphael (alt. de 1000 à 1445 m, station de ski, et route de rallye,), le Mont Gerbier de Jonc, source de la Loire, Les Estables (station de ski l'hiver), Monastier sur Gazeille réputé pour ses saucissons, la banlieue du Puy en Velay, Polignac et son joli château, Saint Paulien, Bellevue, Chomelix, et enfin Craponne sur Arzon. Que des virages et de petites routes, pas de Nationale, ni d'autoroute, mais des paysages à vous couper le souffle, surtout qu'il faisait un temps magnifique, et surtout pas de bouchons.
Quelle agréable journée. Retour de nuit sans rencontrer âme qui vive.
Quelques photos (pas toutes de moi) mais presque.

La Champ Raphael en été.

Le Mont Gerbier de Jonc au printemps avec ses genets en fleur, maintenant il y a de la bruyère.

Le château de Polignac, dans la banlieue du Puy en Velay
Le lac de Malaguet (23 hectares) havre de paix où personne n'a le droit de se baigner (devinez ce que font les enfants et les labrador, même les adultes, chut)
Pas besoin de commentaire, et surtout pas de pub hadopi aux péages comme sur les autoroutes.

mardi 10 août 2010

Sarkozy premier flic de France

Ca y est ! le petit Nicolas va enfin pouvoir devenir flic, même sans ses talonnettes. Ils ont supprimé l'ancienne loi qui n'autorisait pas un flic à mesurer moins d'un mètre soixante.
Donc voilà un job tout cuit pour 2012, il n'y a pas à se faire de souci, s'il a encore la nationalité française, et n'a pas été évacué avec les roms.

mardi 27 juillet 2010

Un gros coup de colère

Pour ces roms qui viennnent du même pays que notre président. La Hongrie, peuple vaincu par les allemands, peu avant la naissance de Petitou, le roi élu des vieux plus cons que moi.

"Les Roms hongrois accusés de tous les maux par l'extrême droite

La population rom du pays est régulièrement stigmatisée. Ses associations dénoncent quant à elles les discriminations à l’embauche

En avril dernier, le parti d’extrême droite Jobbik a fait une entrée en force au Parlement hongrois, obtenant plus de 16 % des suffrages. Parmi les thèmes sur lesquels il a conduit sa campagne, se trouvait une stigmatisation de la minorité rom, qui représente environ 600 000 personnes, soit 6 % de la population du pays. Le chef du parti, Gábor Vona, déclarait ainsi dans ses meetings : « Une majorité de Roms s’est installée dans l’assistanat. Il faut dire la vérité… Nous sommes contre ceux qui font des enfants pour que le facteur arrive à la maison avec un chèque ! »

Le Jobbik accuse régulièrement les Roms de ne pas vouloir travailler. Il les rend responsables de l’insécurité. La milice du parti, la Garde hongroise, n’hésite pas à organiser des défilés en uniforme noir à proximité des quartiers roms, pour signifier son intention de « protéger les Hongrois ».

Face à ces attaques, les grandes associations de défense des Roms, comme le European Roma Right Center (ERRC), basé à Budapest, dénoncent les amalgames et la politisation du débat. Pour l’ERRC, la « question rom » est d’abord un problème de discrimination et d’éducation.

Une communauté mise à l'écart

Depuis la fin du communisme, les régimes d’Europe centrale ont démantelé les systèmes sociaux. Les Roms se sont trouvés les premiers touchés par le chômage. Leurs enfants sont régulièrement orientés vers des écoles pour enfants inadaptés. Ils sont donc moins éduqués, plus pauvres, plus mal logés, ils ont moins accès à la santé, et souffrent de discrimination systématique à l’embauche.

Au cours des vingt dernières années, se sont constitués en Hongrie de véritables quartiers ghettos, dans les petites villes du nord de la Hongrie. Tous les Roms hongrois sont loin de vivre dans de telles conditions. Mais ces quartiers sont devenus le symbole de la dérive d’une population mal-aimée, et dont personne n’a voulu s’occuper.

La pauvreté, le fléau de la population Rom

On peut voir un de ces quartiers à Tiszovasvári, une petite ville de 14 000 habitants. Rues calmes, villas pimpantes, places tranquilles où il fait bon s’asseoir face aux fontaines et aux massifs de fleurs. Mais, un peu à l’écart, se trouve un lotissement rom qui ressemble à un bidonville. Le sol boueux est jonché d’ordures. Du linge sèche sur les branches de maigres arbustes. Des enfants à demi-nus jouent dans les flaques d’eau.

« Ce lotissement fut construit en 1953 », explique Ferenc Poczkodi, responsable local du Conseil rom, une instance représentative. « L’état a construit 100 maisons semblables, des appartements “T”, comme Tsiganes. Ils font 45 m². Il n’y a pas l’eau courante. »

Un bloc sanitaire avec des douches a été ajouté depuis peu. Et un petit centre de loisirs, à côté, accueille les enfants pour quelques activités. Mais l’arrivée d’un étranger au quartier provoque tout de suite un attroupement et des réactions hostiles. Un fossé semble s’être creusé entre les Roms pauvres et le reste de la population hongroise."

Alors, faites comme moi, agissez vis à vis des voleurs de poules bio, et ne faites plus les ignorants, comme les beaufs qui votent à droite, pour préserver les privilèges de ceux qui les enculent, sans même payer la vaseline.

jeudi 22 juillet 2010

Mes potes les gitans.

Un petit coup de colère, après ce qui est arrivé à Saint Aignan.
J'ai eu l'occasion de  vivre mon enfance, à coté des gitans, à Saint-Genis Laval, dans la banlieue sud de Lyon, et je ne suis pas mort pour autant. Je ne désire pas faire de l'angélisme, mais à Saint Aignan, il y a eu mort d'homme pour 20 euros dérobés à un distributeur de billets. Ca fait pas cher la vie d'un homme pour les gendarmes.
Je pense sincèrement qu'il y a le même pourcentage de cons chez les gitans que dans la gendarmerie ou chez les hommes politiques, ni plus, ni moins.
Et j'ai aussi eu la chance d'avoir de véritables amis dans ce monde des "gens du voyage" comme on dit. Bien sûr, certains allaient régulièrement faire des séjours en "colonie de vacances", pour les non-initiés, en prison, pour de petits délits. Les gros poissons, les chefs de clan ferrailleurs étaient plus voyous, mais nous laissaient entièrement tranquilles, et ne cambriolaient pas à côté de chez eux (ils préféraient les dépôts de cuivre). J'ai même eu l'occasion de manger du igle (des hérissons) bien que ce soit très gras, et pas extraordinaire, ça nourrit, et je peux vous citer un proverbe manouche : "C'est le premier qui se lève qui prend les galoches".
Mais que leur offrons-nous pour s'adapter à nos belles mœurs. Il ne faudrait pas oublier qu'ils ont été pourchassés par les nazis comme les juifs et les homosexuels, et ce n'est pas si vieux, la dernière guerre.
Alors, les mairies de droite devraient s'en occuper un peu plus et faire des aires de stationnement où ils pourraient vivre décemment. Bien sûr, cela représente beaucoup de travail pour la collectivité, s'occuper des roms, des blacks qui ne jouent pas tous au foot, des beurs qui sont zonés dans des ghettos, etc.
Et puis il faut en finir avec les clichés : ils ont de grosses voitures et de luxueuses caravanes, et ils ne font rien qu'à chaparder. Il faut regarder un peu plus loin et penser qu'ils n'ont pas de maison, et que souvent ils ont beaucoup d'enfants qui couchent souvent dans des conditions de confort et d'intimité très aléatoires.
Et je ne vous parle même pas des manouches tous noirs qui parcouraient encore les routes du beaujolais avec leur chariot et leur magnifiques chevaux pour faire les vendanges.
Alors je suis en colère quand je vois le petit d'origine incertaine mais français de naissance, brandir ses petits poings  et vouloir les ostraciser, pour satisfaire son électorat d'extrême droite.




Mon pot' Le Gitan
envoyé par ionard. - Clip, interview et concert.

samedi 10 juillet 2010

Le poulpe ou pourquoi les français se désintéressent de la politique

2 yeux, 3 coeurs, 8 tentacules, 9 cerveaux... Le poulpe (ou pieuvre) est un merveilleux animal qui n'en finit pas de surprendre...


Je n'aurais pas à regarder TF1 ce dimanche, pour regarder les matchs de foot, pour plusieurs raisons, je boycotte TF1, en premier, en deuxième je n'aime pas le foot, je préfère le rugby, et surtout  parce que j'ai une autre occupation plus intéressante, je vais à une journée dans une manade (à Saint Martin de Crau) qui accessoirement soutient Désirs d'Avenir, et puis je connais le résultat grâce à Paul le poulpe qui a pronostiqué la victoire de l'Allemagne pour la troisième place et la victoire de l'Espagne en finale. Avec un tout petit peu d'apprentissage, il donnerait le score !
Notre nainsident, d'après sa pouf Carla, lui ne possède que 5 cerveaux et pas toujours très bien irrigués, (un peu comme les diplodocus ou les brontosaures, il a un relais au bout du sexe, mais je n'ai pas vu Jurassic park), si l'on n'en juge ses problèmes de santé et de femmes, (malaise vagal comme platini, divorces etc...) et ses récents déboires dans les affaires où il est imbriqué, et qu'il pensait oubliées avec la coupe du monde de foot.
Mauvaise pioche.
Les français ne se désintéressent pas de la politique, mais la politique se fout de leur gueule, sauf en période d'élections où les promesses pleuvent.
Depuis 74, je vote et je continuerai à voter, bien que j'avais le droit depuis mes 21 ans, c'est à dire depuis 1967. Avant je n'étais pas inscrit, et j'en avais rien à foutre de ces problèmes de vieux qui votaient De Gaulle ou Pompidou, mais j'ai souvenir que je ne voulais pas de Giscard qui avait déjà sa tête de premier de la classe, et ne faisait pas partie de mon environnement. Quelle soirée, à 20 heures, ce jour de mai 81, quand j'ai vu apparaître le visage de Mitterrand sur l'écran de la petite télé. On n'avait pas de grand écran, mais on le voyait bien quand même. 
J'ai même eu la honte de voter Chirac contre le Pen, une fois. Plutôt la peste que le choléra, ou l'inverse.  Je me demande encore si j'ai bien fait ce jour là.
Mais je n'ai guère envie de ne faire que politique sur mon blog, parce que d'autres sujets me passionnent aussi, et qu'il ne me reste pas si longtemps à profiter de ma retraite. Mais pour les élections je répond toujours présent. Voilà ma réponse au Tag que j'ai reçu.

mercredi 23 juin 2010

Souvenirs, souvenirs


A la demande de Pistol et Zebda, je vous livre quelques photos de ma collection, retrouvées dans la boite à chaussures où elles dormaient tranquillement. Elles ont été tirées avec mon ancien appareil argentique, de janvier à mars1995 et peut-être je vous ajouterais quelques unes de 2005  du même endroit, pour voir les différences.
Mais d'abord, je ne vous parlerais pas de foot, d'abord parce que je n'y ai jamais rien compris. On a les meilleurs joueurs du monde, du moins les plus riches, mais ils ont oublié de se faire des passes comme au rugby.
Je ne vous parlerais pas non plus de Madame Bettencourt et du permis de construire du sieur Joyandet, ni de Woerth, ni de Monsieur Blanc qui se fait payer ses cigares par le contribuable, enfin de toute cette bande d'incapables qui veulent que l'on se serre la ceinture pour pouvoir bénéficier de tous les avantages. Un peu marre de se faire prendre pour un con par tous ces gens. Une bonne révolution pour remettre les pendules à l'heure suisse.


Construite sur la mer, celle-ci possède un minaret de 200 m[1] de haut, ce qui est en fait l'édifice religieux le plus haut du monde. Des artisans recrutés dans toutes les villes du royaume avaient sculpté 53 000 m² de bois et peint plus de 10 000 m² de zellige (céramiques) pour la mosquée Hassan II.
C'est la 3e plus grande mosquée au monde, après La Mecque et la Mosquée Istiqlal à Jakarta.  Le maître d'ouvrage est la société Bouygues, et la construction a été possible grâce aux dons des croyants pas tous très riches.

 Une île à Casablanca, dont j'ignore le nom, mais qui est très jolie à quelques pas du rivage.




Et voici l'âne qui transportait les poubelles écologiques, à l'endroit où je séjournais à Mohamedia.
 

Sur la route de Marrakech, une jeune fille sur un âne.


Remarquez la publicité pour les jaurneaux, La petite fille à coté du téléphone est grande maintenant.

 A Marrakech, il y a des cigognes comme en Alsace. Ci dessus, une cigogne et son nid.


Et voilà la fabrication de tapis. Photo volée car le patron arrive pour m'interdire de prendre des photos.





La plus fameuse place de Marrakech Jamaâ El Fna (en arabe : جامع الفناء), un jour où il n'y avait pas encore de touristes, ni de tas d'oranges à presser (super bonnes ces oranges).


 

Et pour finir une calèche, dans la palmeraie de Marrakech. Vous n'en verrez plus, le lieu étant maintenant réservé aux riches français et gardé par des milices privées, comme une maison du roi de ce pays.



dimanche 6 juin 2010

Quelques photos de mon album.

Voyager, promenez-vous, ce sont les détails qui font les souvenirs.

Une photo, ça permet de se remettre en mémoire des événements importants ou anodins, mais ça laisse toujours de bons souvenirs, et de se replonger dedans à la demande d'une lectrice, (merci Armide et Pistol), voilà un challenge intéressant.
C'est ce que j'ai fait, après m'être aperçu que j'en avais un peu marre de la politique, aujourd'hui, où Nadal se gratte toujours le cul avant de gagner tous ses matchs, surtout à Roland Garros. Il doit avoir des problèmes avec ses slips, il faudrait lui indiquer Dolce et Gabbana ou Eminence.

Alors, à défaut de Disney land à Orlando et au 18 ème coup de l'église de Saint Vincent de Barrès (mais si ça existe encore les cloches dans nos régions, et personne n'a porté plainte), j'ai pris la décision de vous dévoiler quelques souvenirs.
D'abord le charmant village fortifié de 500 habitants, où j'habite pour l'instant. Saint Vincent de Barrès en Ardèche.



















 Quelques lieux importants du village où il se passe des choses : la mairie.






Et puis quelques photos de paysage de la région.


 Tout d'abord les dentelles de Montmirail dans le Vaucluse. près de Gigondas.



Et puis tiens, une photo de la tour de Crest la plus haute d'Europe qui a dû servir de prison dans les temps, impressionnant, non.

 
 

Bonjour à Jacques le randonneur dont c'est le pays

Une photo de l'animation en Barrès, pour bien montrer qu'on peut avoir de jolis spectacles avec de magnifiques étalons dont deux frisons, un camarguais, un arabe et un poney bien montés par de très jeunes et jolies cavalières (si, si, il ne fallait pas trop les exciter les chevaux) qui n'ont pas grand-chose 
à voir avec Bartabas, quoique !!!




 

Et aussi un bel attelage, pour les enfants, à Noël, à Chomérac.

  

Mais tout n'est pas toujours au soleil dans l'Ardèche, voilà une photo de neige prise au printemps, de la maison, avec Chita qui essaie de se cacher.



Si ça vous a plu, je vous mettrais plus tard, d'autres photos insolites, au gré de mes voyages en Europe, et au Maroc, mais c'est trop long à télécharger.

Bonne soirée à toutes et à tous, et un grand merci pour vos commentaires, auquel je n'ai pas trouvé de solutions pour répondre en direct.

jeudi 13 mai 2010

La France n'est pas encore en récession, cette année, d'après Christine Lagarde.

Enfin, 0,1 % pour le premier trimestre, il n'y a pas de quoi se vanter, Madame Lagarde. Ni expliquer doctement que la courbe du chômage accélère moins vite (équation différentielle du 4ème degré, pour les matheux), et que ça c'est bien. Lisez le blog de Lucien Aymard, il nous explique bien les choses.
Alors, il faut faire quelque chose pour les retraites, qui ne sont pas alignées sur les pays Anglo-saxons qui ont choisi la retraite par capitalisation.
Voir les retraités américains qui sont obligés de rechercher du travail, parce que leur retraite a fondu comme peau de chagrin, avec la crise.
Un ami m'a envoyé hier, un article sur les retraites dont on évite de parler, et qui démontre qu'il ne devrait pas y avoir de problème avec notre système par répartition, mais que l'Etat (suivez mon regard, il va vers le bas) veut absolument s'approprier pour satisfaire les riches.
 Accrochez vous c'est mathématique, mais édifiant :

Retraites : un oubli qui en dit long…
           
            Dans son article « Financement des retraites : l’enjeu des cotisations patronales », Bernard FRIOT, professeur d’économie et sociologie à l’
université Paris X, écrivait : « On oublie toujours, quand on raisonne sur l’avenir des retraites, que le PIB progresse d’environ 1,6 % par an, en volume, et donc qu’il double, à monnaie constante, en 40 ans. C’est pourquoi nous avons pu multiplier par 4,5 les dépenses de pension depuis 1960 ».
            Pourquoi une information aussi déterminante est-elle censurée ?   Parce que tout simplement un petit calcul facile, montrerait que ceux qui nous gouvernent, nous prennent pour des demeurés.
         - En effet : si aujourd’hui 10 actifs produisent un gâteau de 100 et qu’ils ont à charge 4 retraités. C’est 14 personnes qui se partagent un gâteau de 100. Ainsi la part de chaque personne est de (100 : 14) soit 7,14.
         - Si dans quarante ans, 10 actifs produisent un gâteau de 200 et qu’ils ont à charge 8 retraités. Ce seront 18 personnes qui se partageront un gâteau de 200. Ainsi la part de chaque personne sera de (200 : 18) soit 11,1.
            C’est limpide ! Il sera donc possible de financer des retraites au même niveau qu’avant leurs réformes à remonter le temps. De plus, la part de gâteau restante pour l’investissement et l’élévation du niveau de vie sera bien plus importante en 2040 (en monnaie constante).
            Alors, où est donc le problème ?
           
Pourquoi cet acharnement à détruire un système qui fonctionne bien ? Parce que le système social français, mis en place par le Conseil national de la résistance (CNR) en 1945, met en rage les hommes d’affaires et les financiers pour des raisons évidentes.
            Par exemple, il leur est impossible de réaliser des plus values « boursières » sur 40% de notre part salariale (les fameuses cotisations sociales patronales) qui payent notre retraite et notre santé, en toute dignité et responsabilité. N’oublions pas que ces cotisations sociales représentent notre salaire différé qui est le fruit de notre travail. Il ne s’agit ni d’assistanat ni de charité patronale comme le laisse entendre une mauvaise propagande.

            Et c’est bien là que se situe tout l’enjeu de leurs réformes : les classes dirigeantes rêvent de faire main basse sur notre salaire différé.        Pour s’emparer de cette « galette », leur stratégie consiste à réduire nos droits pour nous contraindre, de plus en plus, à financer notre santé et notre retraite par des assurances privées.            Ils ont d’ailleurs déjà commencé : les réductions de cotisations patronales se multiplient depuis 2002 et atteignent déjà près de 30 milliards chaque année. Combien de ces 30 milliards sont allés aux investissements productifs ? Combien d’emplois créés ? Quelle efficacité au regard des sommes englouties ? Quelle évaluation ? De plus, le fait que notre système fonctionne bien sans aller faire un tour sur les tapis verts des casinos boursiers met en évidence l’inutilité et le rôle prédateur des acteurs de la sphère financière.
                       
Ceci est confirmé de façon magistrale dans le Monde Diplomatique de Février sous le titre :                              « Faut-il fermer la bourse? »

mardi 11 mai 2010

Petites nouvelles.

Je m'aperçois que je n'écris plus très souvent sur ce blog.

Alors, ce soir, je ne vous parlerais pas de Zébulon premier qui a touché le fond dans les sondages, et qui, paraît-il, plait aux vieux (je ne suis pas encore assez vieux).
Je ne vous parlerais pas plus de la crise en Grèce, pas assez compétent, et puis je m'en fous un peu de la Grèce.

Pour les retraites, de toute façon, nous serons tous baisés, les vieux qui toucheront moins qu'on leur a promis, et les jeunes qui n'auront jamais les annuités nécessaires pour atteindre la retraite. Une solution, la retraite par capitalisation avec le groupe Malakoff (l'entreprise du frère Sarkozy). Bonne chance !!!

Le nuage passe et rapace sur la France, et les avions sont annulés, tant pis. On ne parle pas des vaches abattues en Islande à cause de ce même nuage. Ce n'est pas vendeur aux infos.

C'est le festival de Cannes, je m'en fous aussi complétement. Il n'y a que le film :"hors la loi" de Rachid Bouchareb, qui a déjà tourné "Indigènes" qui retienne mon attention, avec son armée d'UMP débiles qui ne veulent pas que l'on parle mal de la "Guerre d' Algérie". C'est vrai qu'à l'époque on parlait d'opération de pacification, et que les appelés faisaient 29 mois à l'époque, et que rentrés en France, les soldats ont essayé d'oublier et surtout de ne jamais en parler. Belle publicité !!!

Bon, passons aux petites blagues que les amis m'envoient.

Et maintenant, presque plus sérieux, Medvedef à la sortie d'un repas du G8 très récemment. Il n'a pas l'air très frais. Heureusement Tsar konnerie ne boit pas et c'est Berlusconnerie, le vieux qui le soutient.


lundi 26 avril 2010

De tout et de rien

Au mois d'avril ne te découvres pas d'un fil, au mois de mai fais ce qu'il te plait. Heureusement que je ne suis pas à la lettre ce proverbe, il faisait 27 ° en Ardèche, hier, et aujourd'hui dès le matin 15 °. Ma pauvre dame, il n'y a plus de saisons.

Tiens, je vais vous dire un proverbe chinois, de mon cru, auquel j'ai pensé en regardant la télé comme un con :
 Plus on est de fous, moins y a de riz.

Petite revue de presse :

Le film de Wooddy Allen que je n'irais pas voir "Midnight in Paris". Le casting avec la pouf Carlita du petit Nicolas, ne me plaît pas. Dommage, il m'est arrivé de rire aux blagues juives du New-Yorkais.

Connaissez-vous la belle Zahia D., même pas 18 ans, et déjà célèbre chez les footballeurs. Pour ceux qui aiment les blondes à forte poitrine, et pas la burka. Ca gagne bien, elle avoue des revenus à 20 000 euros par mois, comme notre nainsident. Quand au footballeur Frank Riberi converti musulman, il a bien droit à plusieurs femmes avec ou sans burka.

Vous connaissez sans doute l'effet papillon de Benabar. et celui d'un petit volcan d'Islande qui a foutu la merde dans les avions qui ne pouvaient plus décoller ni atterrir nulle part. Par chance, je n'avais rien à faire à Madagascar ou en Thaïlande ces jours ci, comme 99,99% des français qu'on a informé minute par minute des problèmes des pauvres malheureux, obligés de prolonger leurs vacances, et de puiser dans leur RTT. Quand je pense que mon grand père mettait 6 jours pour aller de Lyon à Paris, si il n'y avait pas de problème en route.

Sports maintenant, et souvenez-vous de ce médaillé d'or au Trampoline, Grégoire Pennes. Enfin  la France brille dans un sport. Cocorico !!!

Tiens un petit dernier pour la route. Vous avez vu Ballamou, le mentor à Nico,  qui a encaissé 10 000 000 Francs en liquide pour financer sa campagne électorale désastreuse, et qui ne sait pas d'où ils peuvent venir. Rendez-vous compte, 10 000 000 de Francs en billets de 500 soit 20 000 billets, ça ne se voit pas, une broutille.


mercredi 21 avril 2010

Je n'ai pas pu lire le "Canard" aujourd'hui

Peut-être demain, si la grève se termine. Même sur internet, je n'ai lu que la première page des 8, dont les aventures conjugales de Carla Bruti, la piémontaise.
Alors pour me venger, j'ai tout lu Siné Hebdo et j'ai pas mangé le chocolat, ni fumé les Craven A, quand tu n'es pas là. J'en profites, dernier numéro, la semaine prochaine, Siné prend finalement sa retraite à 80 ans bien sonnés. Il y a dans ce journal, les articles de Delfeil de Ton, de Christophe Allévèque, Michel Onfray, une interview de Gérard Filoche, et les acteurs de ce jour sont les humoristes de Groland : Delépine et Gus, pour la sortie de leur film "Mammuth", vous savez la fameuse moto 1200 cm3.
J'en rigole encore !!

Pour finir je voudrais vous faire entendre les Joyeux Calvaires, mais il faut vous asseoir tranquillement, et savourer.

samedi 3 avril 2010

humour pascal

On m'a envoyé cette petite blague, que j'ai trouvé assez drôle pour la partager avec vous.

: TR : le papi et le CRS

> C'est un Papi qui vient de s'acheter une voiture neuve.
> Il l'essaye sur l'autoroute puis il décide de la pousser à 160 kms/heure.
> Au bout d' un moment, dans le rétroviseur il s'aperçoit  qu'un véhicule des C.RS. le suit.
> Il ralentit, mais trop tard, les C.R.S. le doublent et le font garer sur le côté.
> Le chef descend du véhicule de police et lui dit:
> "160 kms/heure !!!!  ça va pas Papi ? Il me reste 30 minutes pour finir mon service, je veux bien me montrer indulgent et passer l'éponge à condition que vous me donniez un motif de cet excès de vitesse, et un motif que je n'ai pas l'habitude d'entendre...Sinon P.V."
> Le vieux réfléchit et dit :
> "Il y a longtemps ma femme s'est tirée avec un C.R.S. et en vous voyant je me suis dit : Bon Dieu ! Ils me la raménent !!!"
> Le Papi est reparti sans P.V ....



Voilà c'est tout, maintenant si vous voulez à tout prix une rolex (imitation) parce que vous avez 50 ans vous pouvez toujours acheter le kit de survie de Charb. avec notre mickey national et ses ray ban. Elle fera son effet


mercredi 31 mars 2010

Il y a très longtemps...

qu'à la demande de mes lecteurs, j'ai arrêté de parler du nain qui croit nous gouverner.

Mais là, je ne pouvais pas laisser passer ça.

Notre nabot national, le petit j'sais tout et fais tout, a encore une fois trop fait et ceci aux Etats-Unis d'Amérique, le pays d'Obama.
D'abord avant de se rendre à la Maison Blanche, après bien d'autres chefs d'Etat ou de gouvernement (ne lui en déplaise, il est loin d'être le premier, comme il le claironne), il est allé se goinfrer d'un hamburger et de chili con carne, dans un fast food local au déjeuner, avant le repas du soir chez le président des US. J'ose espérer qu'il n'a pas pété le soir au repas. (parce que les haricots rouges, ça fait péter)

Il se tutoient, paraît-il, alors il faudra m'expliquer. Qu'il tutoie le président américain (pourquoi-pas, il est capable de toutes les goujateries) mais entendre Obama le tutoyer (comment entend-il, le you ne veut pas dire tu mais vous et c'est le seul vocable utilisé en Anglais), mais le pire c'est la magnifique cravate violette (couleur du No Sarkozy Day) arboré par Barak Obama, et la petite taille de l'émigré hongrois à talonnettes, que je vous montre ci-dessous.


dimanche 28 mars 2010

A hue et à dia !

Beaucoup de gens connaissent cette expression qui veut dire aller à gauche et à droite, et aller nulle part. Je l'utilise régulièrement pour faire mes courses.
Mon choix pour les courses en plastiques et cartons,  avec chariot à roulettes, en fil de fer, (les courses à tout le monde, dans mon environnement) à jeter dans le sac en plastique et dans la poubelle, (pas le chariot, je tiens à récupérer mon euro (6,56 F), mais les emballages) après avoir sorti le petit rôti tout prêt, tout bardé, avec sa ficelle, à mettre au micro-ondes,  que je ne possède pas, comme tout le monde, j'ai le choix entre U et DIA. 
U est à Privas, 13 kms et DIA 13 kms dans l'autre sens direction Montélimar. Le dilemme devient important, l'un au bord du Rhône, l'autre dans la montagne, et j'habite à 300 m d'altitude. Je ne risque donc pas l'inondation par la mer, et il n'y a pas de digues vers chez moi, mais l'eau et la connerie descendant de la montagne (propos du Bistrot du coin), il peut m'arriver d'être inondé par de fortes pluies. On ne gagne pas toujours, au jeu des inondations.
Donc, soit je descend à DIA, ou je monte à U, avec l'automobile, quitte à redescendre ou remonter après. Quel idée de ne pas habiter une plaine inondable !

Alors je me souviens de mon enfance, où on achetait les provisions, au marché du village, avec nos cabas, salades ou légumes dans du papier journal, qui pouvait resservir éventuellement de papier toilette, accroché au clou, dans la cabane au fond du jardin, s'il n'était pas trop mouillé,  morceau de viande ou charcuterie dans du papier sulfurisé, tout était recyclable.  On n'avait pas de poches plastiques à cette époque.
Détail qui a son importance, nous habitions à deux kms du village, et la marche à pied ne nous était pas interdite, donc l'école 4 fois par jour, les courses, c'était de 20 à 25 mn aller et autant au retour, des fois plus, si on traînait un peu. Bien sûr, pas de cantine à l'école, qui aurait ramené le pain entamé pour le repas. Souvenirs, souvenirs d'un temps pas si lointain, où il y avait beaucoup moins d'ordures ménagères, et où la viande avait encore le goût de viande, et les légumes étaient bios sans qu'on le demande.
Donc aller à U ou à DIA, c'est mon problème, une fois par semaine. Et surtout ne rien oublier, c'est ça qui est surement le plus dur.
Quand je dis que je suis un vieux con.

vendredi 19 mars 2010

Encore plus triste.

Mourir d'un cancer à 79 ans, c'est dur mais c'est la vie, mais Marie Dominique Arrighi, là c'est décevant, quand on va lire son blog plein d'espoir et de vie. C'est K, histoires de crabes, si vous connaissez.

Elle était journaliste à "Libération", et écrivait de très bons articles, elle était née le 29 septembre 1951.

Elle n'avait même pas 60 ans, et je guettais chaque jour de ses nouvelles via son blog. C'est fini, elle était entrée en soins palliatifs le 18 février et puis, plus rien.
Qu'elle trouve la sérénité là où elle va, si elle va quelque part, mécréante qu'elle était.

dimanche 14 mars 2010

Conseil de lecture

Dans toutes les bonnes librairies, dès le 1er avril, publié au Seuil.
Et c'est bien sûr, un petit clin d'oeil familial, puisque l'auteur de ce livre est mon beau frère.

Dans la fuite incessante

Denis Arché

Littérature française
Date de publication : 01/04/2010
EAN13 : 9782021005196

Johanna quitte sa ville, son mari, sa vie tranquille mais incomplète, pour une plage de la Mer du Nord, le temps de réfléchir au moyen de satisfaire son désir d’enfant. La rencontre avec un représentant, puis une serveuse, la force inquiétante des paysages, une disparition, vont bouleverser ce parcours. Le réel est parfois plus dramatique qu’on ne s’y attend, et Johanna découvre, dans l’obscure lumière de la tragédie, une autre identité. En anglais il existe un mot « serendipity » dont le charme tient à l’idée subtile qu’il tente d’exprimer : la faculté de ne pas trouver ce que l’on cherche, mais dans le même mouvement, trouver ce que l’on ne cherchait pas. Il me semble que dans cette histoire, cela se passe ainsi, à moins que, une fois de plus, la fugue ne l’emporte…

« Sur le front de mer, elle achète un ciré, il s’est remis à pleuvoir. Elle entre dans un café, commande un sandwich et une bière. Mais elle ne mange presque pas, elle a les doigts gelés. Elle file aux toilettes, et vomit le peu qu’elle a mangé. Elle se regarde dans le miroir. Les deux visages se font face, le vrai, et son reflet, et ils ne se disent rien. »

samedi 13 mars 2010

Un ardéchois s'en va...

Et me laisse avec ma tristesse.
Jean Ferrat né en 1930 et ardéchois d'adoption depuis si longtemps qu'il habitait à Entraigues sur Volane.
Je l'avais vu sur scène il y a au moins 40 ans à Lyon, au Palais d'Hiver (salle qui n'existe plus que dans mes souvenirs).
Je le savais malade depuis quelques temps, mais en plein match Ireland, Pays de Galles, j'ai appris la nouvelle sur mon I phone, ça m'a fait un gros choc.
Alors pour te rendre hommage, je te dédie ta chanson écrite pour ton ami Jean Saussac peintre et maire d'Entraigues, en pensant sincèrement que tu aurais pu vivre encore un peu.


C'est samedi, beau temps, rions un peu.

On pourrait s'y croire dans cette imitation de manifestation de droite, créé par des étudiants des  arts de la rue, et des intermittents du spectacle. J'ai beaucoup ri en l'écoutant, et j'espère que vous aussi.

On s'y croirait, et les slogans sont terrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrribles. Les jeunes UMP (union des merdes parisiennes) peuvent en prendre de la graine pour leur publicité.


jeudi 11 mars 2010

Nous faisons encore (et toujours) les gorges chaudes des medias étrangers.

Sarko ne fait pas que tromper les français, il trompe aussi sa femme. Enfin, ils se trompent tous les deux.
Vous pouvez lire ça dans "Courrier International"

FRANCECarla et Nicolas, une leçon d'amour à la française

"Selon la rumeur, Carla Bruni tromperait Nicolas Sarkozy avec le chanteur Benjamin Biolay, tandis que le président se consolerait dans les bras de Chantal Jouanno, sa secrétaire d'Etat à l'Ecologie. L'occasion pour la presse étrangère de rappeler que, en France, la politique a toujours eu le goût des aventures."

Et puis écoutez Didier Porte qui apporte son éclairage, dès ce matin sur France Inter :





lundi 8 mars 2010

Alors, on fait quoi ce matin ?


Au réveil, ce matin, quelle surprise !
Déjà hier, nous avons  eu la neige, mais 6 cm. Aujourd'hui, 22 cm sur la table de la terrasse. Enfin, nous pouvons nous consoler, nous ne sommes pas bloqués sur l'autoroute du Sud, nous sommes au chaud dans la maison. Mais comme nous sommes lundi, il va bien falloir se bouger, et prendre les voitures, et pas de matériel thermique (tracteurs, ou camions équipés), car le chemin qui mène à la maison est privé. Alors pelles et balais seront nos armes contre la nature.
Je me demande si je ne vais pas finir par rallier les théories de Claude Allègre, pour le réchauffement climatique.

Oui, il s'agit bien de la Jaguar, sous la neige, qu'il va falloir dégager, pour pouvoir sortir et aller faire des courses. A moins, que l'on attende le dégel, et qu'on prenne la petite voiture, mais ce n'est pas gagné, non plus ! Nous ne la voyons presque pas sur la photo, mais elle est bien là !






  Si vous voulez vous asseoir !


Et dire que c'est un vrai petit paradis, l'été ! n'est ce pas Marc !!!


 Et le chien qui ne veut pas sortir, pas salir ses pattes.
Allez, je vous laisse, amis blogueurs,  je vais déneiger, pour essayer de sortir.

vendredi 5 mars 2010

Peu de temps pour écrire, mais toujours présent.

Alors, je ne vais pas faire de discours, ni dissertation, mais vous parler de l'onde violette et vous faire entendre et voir les personnes qui en parlent très bien.

lundi 22 février 2010

Un petit coup de colère, un ...


Il ne faut pas oublier de signer, l'objectif est un million de signatures, et nous en avons besoin pour dire non à la politique du p'tit tou.








Je ne sais pas si vous avez lu la presse ces jours ci, mais une ou deux infos m'ont interpellé.

La première se passe dans un lycée de Villefranche sur Saône, ville que j'ai bien connu et capitale du Beaujolais. Une lycéenne a eu trois jours de mise à la porte pour avoir porté un T shirt subversif qui n'avait pas le don de plaire à son professeur d'histoire (Un professeur d'histoire qui n'admet pas que l'on puisse être contre le sionisme et qui apprend à ses élèves que les palestiniens veulent piquer la terre aux israëliens). Je ne sais pas où il a appris l'histoire, mais il devrait plutôt réviser ses cours avant d'en donner. Depuis 1947, date où l'état d'Israël a été créé sur le territoire palestinien, ce n'est pas si vieux, les israëliens implantent des colonies dans des territoires occupées depuis la guerre des 6 jours, et d'autres annexés plus tard. Il ferait bien de fermer sa gueule, et de s'éviter d'essayer de convaincre ses élèves du bien fondé du sionisme. C'est un peu comme l'aspect positif de la colonisation française en Afrique.

Voilà le T shirt incriminé, c'est quand même pas la burqa. Et j'aimerais savoir où se trouve le prosélytisme dans ce T shirt.

Dans le Loiret vers Orléans, le préfet a fait expulser vers le Maroc, une jeune fille, Najlae qui avait fui son pays à 14 ans pour éviter un mariage forcé et arrangé par sa famille. A 19  ans, elle a eu l'outrecuidance d'aller déposer plainte auprès des gendarmes, contre des violences exercées par son frère, et s'est retrouvée dans un avion destination le Maroc.
Il m'a pourtant semblé entendre dans les promesses de campagne de Tout'p'ti, qu'il était contre l'oppression et la violence faite aux femmes, et même que les femmes battues trouveraient toujours refuge dans notre beau pays des droits de l'homme.
Le préfet n'a pas écouté ce beau discours, et a bien besoin de faire du chiffre pour faire plaisir à Besson.

Dernière nouvelle pour la route : Haïti, pas Tahiti, on est pas en Roumanie, vous savez ce pays francophone qui a obtenu moyennant finances, son indépendance en 1803, a eu un royal cadeau de 56 millions d'euros de notre nainsident, alors qu'il a été obligé de rembourser (et c'est encore d'actualité) une dette de 90 millions de Francs or, (pas loin de 20 milliards d'euros). Quant à son ancien dirigeant qui a détourné un milliard d'aide (Baby Doc), et dont les avoirs ont été bloqués sur ses comptes suisses, il a déclaré en faire cadeau au pays de son enfance dorée. Pauvre Haïti. Heureusement l'armée américaine les aide (pour l'instant)!!!